Date de publication : 2019-01-27
Code postal : 33600

Grand débat - fiscalité et dépenses publiques

1. Quelles sont toutes les choses qui pourraient être faites pour améliorer l'information des citoyens sur l'utilisation des impôts ?

Communication sur l'utilisation de l'argent, remettre les montants en perspective des besoins etc...

2. Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?

Faire payer toutes les activités qui contribuent à dévaster socialement le pays : plus le salaire est bas, plus on le taxe. Plus le contrat est précaire, plus on le taxe. Plus le ratio dividendes / investissement est déséquilibré, plus on le taxe. Plus une activité bénéficie à un petit nombre, plus on la taxe.

3. Quels sont selon vous les impôts qu'il faut baisser en priorité ?

Arrêter d'inclure une partie de la CSG/CRDS dans le revenu imposable. Payer des impots sur de l'argent qu'on ne touche pas parce qu'on l'a déjà payé en cotisations, il fallait oser

4. Afin de financer les dépenses sociales, faut-il selon vous...

Mettre en place ou augmenter des prélèvements obligatoires sur toutes les activités qui participent à l'augmentation du besoin en dépenses sociales.

5. S'il faut selon vous revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales, lesquelles doivent être concernées ?

Dans un pays où on vit à crédit des ressources naturelles à partir du mois de Mai, il va peut être songer à arrêter d'encourager les naissances.....

6. Quels sont les domaines prioritaires où notre protection sociale doit être renforcée ?

Domicile et énergie.

7. Pour quelle(s) politique(s) publique(s) ou pour quels domaines d'action publique, seriez-vous prêts à payer plus d'impôts ?

Transports et toutes activités écocide. Pas forcément à notre échelle individuelle sur les carburants, mais sur le transport des marchandises. Quand ça coutera moins cher d'acheter des produits locaux, que de la viande élevée en France, transportée à l'autre bout de l'Europe pour être abattue, encore à un autre bout pour être débitée, puis ramenée dans un supermarché à 2 kms du producteur, on n'ira pas bien loin.

8. Y a-t-il d'autres points sur les impôts et les dépenses sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Il parait indispensable de taxer ce qui contribue à empirer le monde dans lequel on vit.

Grand débat - démocratie et citoyenneté

1. En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ?

Les députés, du moins en théorie. C'est à cela qu'ils servent, c'est pour cela qu'on les élit. Mais il faut qu'ils représentent la diversité des courants de pensée. Quand, dans une assemblée nationale, deux partis représentant 40% des choix des électeurs au premier tour (c'est à dire leur vrai choix) cumulent à eux deux moins de 4% des députés, alors que le parti de gouvernement, représentant 23% des choix de vote au premier tour, en a plus de 53%, l'assemblée nationale n'est plus qu'une chambre d'enregistrement des décisions du président. Du coup, aucun débat, aucune négociation, aucun besoin d'aller chercher du consensus. L'élection d'un président au second tour n'est pas une carte blanche donnée à celui-ci pour 5 ans de faire ce qu'il veut en oubliant les 77% des français dont il n'était pas le choix.

2. En dehors des élus politiques, faut-il donner un rôle plus important aux associations et aux organisations syndicales et professionnelles ?

Oui

3. Si oui, à quel type d'associations ou d'organisations ? Et avec quel rôle ?

Plus on monte dans les strates, plus on s'éloigne de la réalité du terrain. Les associations et syndicats sont au contact de cette réalité, ils doivent bien entendu être consultés car ce sont eux qui recueillent les besoins.

4. Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

Que les élus représentent les citoyens, cf première réponse. Une représentation nationale qui refléterait réellement la diversité de pensée (et la diversité d'intêrets) des français n'aurait aucun problème de représentativité, on ne se demanderait pas à quoi ils servent, on le verrait concrètement puisqu'il serait nécessaire d'obtenir du consensus pour prendre des décisions plutôt que de tout faire passer en mode rouleau compresseur.

5. Le non-cumul des mandats instauré en 2017 pour les parlementaires (députés et sénateurs) est :

Une bonne chose

6. Pourquoi ?

Je ne sais pas faire correctement plus d'un boulot à temps plein en même temps. J'imagine que c'est pareil pour eux.

7. Que faudrait-il faire pour mieux représenter les différentes sensibilités politiques ?

Proportionnelle. Réelle. Pas juste un semblant de découpage géographique pour se donner bonne conscience en "donnant" quelques sièges supplémentaire aux oppositions. La france est ainsi faite, on ne peut pas la gouverner en faisant comme si elle était différente.

8. Pensez-vous qu'il serait souhaitable de réduire le nombre d'élus (hors députés et sénateurs) ?

Non

9. Si oui, lesquels ?

Je ne pense pas que moins d'élus donne plus de démocratie.

10. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

Quand les citoyens sauront que ça sert à quelque chose de voter, parce que le débat sera fait en proportion de ce qu'ils pensent, la participation reviendra d'elle même.

11. Faut-il prendre en compte le vote blanc ?

Oui

12. Si oui, de quelle manière ?

Combiné avec un vote obligatoire. Le vote blanc devient une voix normale, et s'il arrive dans les qualifiés du second tour, c'est que le premier tour est à refaire avec d'autres candidats. S'il arrive gagnant au second tour, le vote est à refaire, avec d'autres candidats.

13. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

Ce grand débat, s'il sert réellement à ne pas sélectionner que les idées qui plaisent, est un bon début.

14. Faut-il faciliter le déclenchement du référendum d'initiative partagée (le RIP est organisé à l'initiative de membres du Parlement soutenu par une partie du corps électoral) qui est applicable depuis 2015 ?

Non

15. Si oui, comment ?

Référendum révocatoire à mi-mandat. On paie des élus pour qu'ils nous représentent, on fait à mi mandat le bilan de ce qu'ils ont fait et s'ils ont réellement fait ce à quoi ils s'étaient engagé. Par ailleurs, quand on prend une mauvaise direction, il est bon de faire demi tour avant d'arriver à l'impasse.

16. Que faudrait-il faire pour consulter plus directement les citoyens sur l'utilisation de l'argent public, par l'Etat et les collectivités ?

ça, ça relève de l'instruction. Les informations sont publiques et accessibles. Il faut intéresser et instruire les élèves dès leur plus jeune âge à la chose publique. A partir de là, quand tout le monde aura compris que les impôts ne servent pas qu'à payer de la vaisselle, on pourra avancer.

17. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental, doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?

C'est déjà leur rôle non ?

18. Faut-il les transformer ?

Oui

19. Si oui, comment ?

Aucune idée, mais vu que ça ne marche pas, c'est qu'il faut changer qqe chose :-)

20. Que proposez-vous pour renforcer les principes de la laïcité dans le rapport entre l'Etat et les religions de notre pays ?

Rien. Le principe de la laicité est déjà inscrit dans la constitution. Ne pas confondre laïcité avec athéisme d'état par contre.

21. Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Education. instruction.

22. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour renforcer l'engagement citoyen dans la société ?

Que les gens aient moins la tête dans le guidon avec leurs problèmes du quotidien, qu'ils aient de la visibilité, de l'espoir. Que la "fin de mois" soit moins un problème que la "fin du monde"

23. Quels sont les comportements civiques qu'il faut promouvoir dans notre vie quotidienne ou collective ?

Le respect des différences

24. Que faudrait-il faire pour favoriser le développement de ces comportements civiques et par quels engagements concrets chacun peut-il y participer ?

Instructions, stages.

25. Que faudrait-il faire pour valoriser l'engagement citoyen dans les parcours de vie, dans les relations avec l'administration et les pouvoirs publics ?

None

26. Quelles sont les incivilités les plus pénibles dans la vie quotidienne et que faudrait-il faire pour lutter contre ces incivilités ?

None

27. Que peuvent et doivent faire les pouvoirs publics pour répondre aux incivilités ?

None

28. Quel pourrait être le rôle de chacun pour faire reculer les incivilités dans la société ?

None

29. Quelles sont les discriminations les plus répandues dont vous êtes témoin ou victime ?

None

30. Que faudrait-il faire pour lutter contre ces discriminations et construire une société plus solidaire et plus tolérante ?

Notre société est divisée depuis 20 ans par les politiques à des fins électorales. Les chômeurs contre ceux qui bossent, les fonctionnaires contre les salariés du privés, ceux qui ont quelques avantages supplémentaires parce qu'ils sont dans une entreprise qui en a les moyens face à ceux qui n'en ont pas parce qu'ils sont dans une TPE, ceux qui gagnent 1200 Euros face à ceux qui en gagnent 2000. Déjà, si on arrête ça, on va progresser.

31. Pensez-vous qu'il faille instaurer des contreparties aux différentes allocations de solidarité ?

Non

32. Si oui, lesquelles ?

None

33. Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire ? Quelles sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire ?

On n'empêchera jamais un être humain de chercher un meilleur ailleurs pour sa famille et lui. Il parait toutefois indispensable d'aider d'avantage les pays défavorisés afin de leur laisser la possibilité d'y rester. Aujourd'hui, ceux qui viennent n'ont pas ce choix.

34. En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

Non. On parle d'être humains, pas de quotas agricoles.

35. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Arrêter de piller les pays disposant de richesses naturelles, arrêter de favoriser dans ces pays les régimes qui mettent à profit ces richesses pour eux même, et arrêter de faire croire à nos concitoyens qu'un mec traverse la mer dans un bateau de fortune pour toucher le RSA.

36. Quelles sont, selon vous, les modalités d'intégration les plus efficaces et les plus justes à mettre en place aujourd'hui dans la société ?

Formation à la langue, aux valeurs de la république, aides supplémentaires car ils en ont réellement besoin. Ces aides ne doivent bien sûr pas être apportées en enlevant des aides de l'autre côté à nos concitoyens.

37. Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Non. Je répète. Sans une assemblée représentative, aucune chance de calmer le jeu.