Date de publication : 2019-02-03
Code postal : 7210

Grand débat - démocratie et citoyenneté

1. En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ?

en personne. Le mode actuel de scrutin ne permet pas une représentativité optimale. je pense qu'il faut repenser la démocratie en france, essayer d'autres modes de scrutin (numéroter les candidats par ordre de préférence par exemple, tirage au sort pour certaines élections, inscrire une dose de proportionnelle pour les législatives...) Je pense que les citoyens se sentiraient davantage représentés si ils étaient davantage acteurs par exemple si ils pouvaient participer à l'élaboration d'une nouvelle république par le biais d'une assemblée constituante.

2. En dehors des élus politiques, faut-il donner un rôle plus important aux associations et aux organisations syndicales et professionnelles ?

Oui

3. Si oui, à quel type d'associations ou d'organisations ? Et avec quel rôle ?

par exemple quand des associations de citoyens ou consommateurs parviennent à recueillir un nombre significatif de signatures à une pétition, il faudrait pouvoir réexaminer la loi qui y fait référence, quitte à organiser des référendums (type votation en Suisse) Je trouve que le syndicalisme est très important, les syndicats restent des médiateurs essentiels entre les salariés et leur hiérarchie.

4. Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

Casser les barrières: les élus ne doivent plus être seulement des politiciens mais également des citoyens vivant à la façon de ceux qu'ils représentent. Les citoyens doivent réinvestir le champ politique (participer à une assemblée constituante d'une nouvelle république, davantage de référendums et consultations,

5. Le non-cumul des mandats instauré en 2017 pour les parlementaires (députés et sénateurs) est :

Une bonne chose

6. Pourquoi ?

Eviter d'avoir au pouvoir des gens qui cumulent les activités politiques au détriments d'activités plus semblables à celles des citoyens qu'ils représentent

7. Que faudrait-il faire pour mieux représenter les différentes sensibilités politiques ?

dose de proportionnelle aux législatives, élections avec d'autres modes de scrutin (numéroter par ordre de préférence les candidats)...

8. Pensez-vous qu'il serait souhaitable de réduire le nombre d'élus (hors députés et sénateurs) ?

Non

9. Si oui, lesquels ?

None

10. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

manque d'éducation des citoyens à la politique, du coup manque d'intérêt et sentiment de ne pas être représentés...Il faudrait changer de république pour permettre aux citoyens de s'investir ds la création d'une nouvelle. Il faut que les citoyens soient davantage consultés, il faut qu'il y ait des citoyens ordinaires ds les instances représentatives.

11. Faut-il prendre en compte le vote blanc ?

Oui

12. Si oui, de quelle manière ?

à partir d'un nombre de votes blancs trop important, il faudrait annuler le scrutin proposer des modifications et faire voter à nouveau les citoyens.

13. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

le grand débat c'est déjà un pas en avant mais il faut que ça aboutisse sur des vrais changements... référendums, consultations nationales (pourquoi pas d'un échantillon représentatif tiré au sort...)

14. Faut-il faciliter le déclenchement du référendum d'initiative partagée (le RIP est organisé à l'initiative de membres du Parlement soutenu par une partie du corps électoral) qui est applicable depuis 2015 ?

Oui

15. Si oui, comment ?

à partir d'un nombre de personnes déterminé, il faudrait pouvoir faire un référendum pour aider le parlement à prendre la décision des français notamment sur des sujets sensibles comme l'interdiction du glyphosate.

16. Que faudrait-il faire pour consulter plus directement les citoyens sur l'utilisation de l'argent public, par l'Etat et les collectivités ?

tirer au sort un échantillon représentatif des français et les consulter.

17. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental, doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?

Avoir un contact régulier et sain avec la société civile.

18. Faut-il les transformer ?

Oui

19. Si oui, comment ?

inclure des citoyens de divers orientations politiques et de divers milieux sociaux culturels.

20. Que proposez-vous pour renforcer les principes de la laïcité dans le rapport entre l'Etat et les religions de notre pays ?

Rien, je trouve que la laïcité est un principe suffisamment respecté dans notre pays.

21. Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

aider les gens en souffrance, ne pas les parquer dans des quartiers, essayer de produire de la mixité sociale et culturelle

22. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour renforcer l'engagement citoyen dans la société ?

plus de consultation des citoyens, plus de responsabilités données aux citoyens... (j'ai l'impression d'avoir déjà répondu plusieurs fois à cette question!!!!!)

23. Quels sont les comportements civiques qu'il faut promouvoir dans notre vie quotidienne ou collective ?

le respect, la solidarité, le partage, l'engagement pour notre planète.

24. Que faudrait-il faire pour favoriser le développement de ces comportements civiques et par quels engagements concrets chacun peut-il y participer ?

soutenir les associations qui font beaucoup de travail en ce sens, accueillir correctement les immigrés (leur proposer une répartition sur le territoire, y compris ds les petites communes rurales...), fournir un revenu universel d'existence qui garantisse à chacun de vivre décemment avec ou sans emploi...

25. Que faudrait-il faire pour valoriser l'engagement citoyen dans les parcours de vie, dans les relations avec l'administration et les pouvoirs publics ?

.

26. Quelles sont les incivilités les plus pénibles dans la vie quotidienne et que faudrait-il faire pour lutter contre ces incivilités ?

le manque de prise en compte des autres, l'égoïsme. Le manque de respect de la planète. Les incivilités qui me touchent le plus sont: l'évasion fiscale et toutes les stratégies pour payer moins d'impôts (= égoïsme; refus de partage), la pollution industrielle et agricole (= manque de respect de la nature, mise en danger des générations futures et de toutes les espèces vivantes) A côté de cela je trouve les incivilités du quotidien moindre.

27. Que peuvent et doivent faire les pouvoirs publics pour répondre aux incivilités ?

Etre exemplaires

28. Quel pourrait être le rôle de chacun pour faire reculer les incivilités dans la société ?

S'en rendre compte, ne plus y participer

29. Quelles sont les discriminations les plus répandues dont vous êtes témoin ou victime ?

homme/femme, envers les handicapés, envers les immigrés ou simplement les personnes issues de l'immigration.

30. Que faudrait-il faire pour lutter contre ces discriminations et construire une société plus solidaire et plus tolérante ?

revenu universel d'existence pour régler la question du manque d'argent et du travail comme intégrateur social. Donner la possibilité aux gens de s'épanouir en marge des contraintes financières et du monde du travail, en contre partie demander à ce que les citoyens s'investissent en politique, dans des associations, dans leur commune, dans les espaces publiques...

31. Pensez-vous qu'il faille instaurer des contreparties aux différentes allocations de solidarité ?

Non

32. Si oui, lesquelles ?

si revenu universel d'existence, pourquoi pas demander que chaque citoyen consacre une partie de son temps en étant bénévole dans une association, en étant élu, en travaillant pour la collectivité (ex: jardins partagés sur des espaces publiques...)

33. Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire ? Quelles sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire ?

L' émigration est rarement un choix mais plus une solution de survie. Les immigrés doivent être accueillis. Les communes doivent se proposer pour accueillir des familles de migrants et les accompagner pour s'intégrer.

34. En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

non

35. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Les immigrés doivent être accueillis. Les communes doivent se proposer pour accueillir des familles de migrants et les accompagner pour s'intégrer. D'un autre côté, les français qui désirent quitter la France doivent pouvoir le faire aisément.

36. Quelles sont, selon vous, les modalités d'intégration les plus efficaces et les plus justes à mettre en place aujourd'hui dans la société ?

éviter de placer les immigrés tous au même endroit. Les répartir autant que possible sur le territoire de façon à ce qu'ils soient immergés dans la population française. Aider à l'apprentissage du français.

37. Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

non

Grand débat - transition écologique

1. Quel est aujourd'hui pour vous le problème concret le plus important dans le domaine de l'environnement ?

Les dérèglements climatiques (crue, sécheresse)

2. Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ?

modifier profondément nos modes de vie: -en tant que citoyen: vivre à une échelle plus locale, avoir du temps pour faire soi-même, réduire ses déplacements autant que possible, utiliser des moyens de transports moins polluants, consommer moins de manière générale... -agriculture: aider les producteurs à aller vers une conversion en bio, limiter l' élevage, retrouver un lien producteur-consommateur pour que chacun se retrouve autour d'un prix "juste"... -industries: taxer fortement les pollueurs, arrêter l'importation de produits non éthiques issus d'une industrie hyper polluante, indiquer sur les produits proposés à la vente leur bilan carbone, interdire l'obsolescence programmée (quitte à vendre plus cher des produits de meilleure qualité)... -nos élus se doivent de montrer l'exemple

3. Diriez-vous que votre vie quotidienne est aujourd'hui touchée par le changement climatique ?

Oui

4. Si oui, de quelle manière votre vie quotidienne est-elle touchée par le changement climatique ?

fortes canicules l'été, fortes intempéries soudaines qui créent des crues au printemps, invasion d'insectes (pyrales du buis, galéruques de l'orme...) qui saccagent les végétaux, chute spectaculaire de la présence d'oiseaux, pénuries d'eau dans les nappes en été.

5. À titre personnel, pensez-vous pouvoir contribuer à protéger l'environnement ?

Oui

6. Si oui, que faites-vous aujourd'hui pour protéger l'environnement et/ou que pourriez-vous faire ?

- déplacements en vélo lorsque cela est possible, arrêter de voyager en avion, alimentation en bio, plantation de végétaux, potager, collecter les eaux de pluie, toilettes sèches (pour éviter le gâchis d'eau potable et la présence de résidus médicamenteux dans les eaux traitées...) réduction des déchets au maximum (compostage, tri...), consommer moins et mieux (magasins de producteurs plutôt que supermarché), acheter d'occasion... Il y a de nombreuses choses à faire pour réduire son impact mais n'oublions pas que les plus gros pollueurs ne sont pas les particuliers...

7. Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à changer vos comportements comme par exemple mieux entretenir et régler votre chauffage, modifier votre manière de conduire ou renoncer à prendre votre véhicule pour de très petites distances ?

-remettre l'aide à l'achat d'un vélo avec VAE (moins polluants mais aussi plus petit impact sur l'usure des route, bon pour la forme physique...) -aménager des pistes cyclables

8. Quelles seraient pour vous les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier pour vous inciter à changer vos comportements ?

Revenu universel d'existence = du temps pour soi, du temps pour jardiner, du temps pour se déplacer à vélo plutôt qu'en voiture, du temps pour s'engager localement dans des associations ou dans sa commune, du temps pour produire pour soi même...

9. Par rapport à votre mode de chauffage actuel, pensez-vous qu'il existe des solutions alternatives plus écologiques ?

Non

10. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à changer de mode de chauffage ?

None

11. Avez-vous pour vos déplacements quotidiens la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle comme les transports en commun, le covoiturage, l'auto-partage, le transport à la demande, le vélo, etc. ?

Oui

12. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à utiliser ces solutions alternatives ?

aménager des pistes cyclables en bordures des routes départementales dangereuses...

13. Si non, quelles sont les solutions de mobilité alternatives que vous souhaiteriez pouvoir utiliser ?

Le covoiturage|Le vélo|Les transports en commun

14. Et qui doit selon vous se charger de vous proposer ce type de solutions alternatives ?

-aide à l'achat d'un vélo avec VAE -création de plateformes de covoiturage

15. Que pourrait faire la France pour faire partager ses choix en matière d'environnement au niveau européen et international ?

Commencer par mettre en place des choses réellement: que ce soit du côté des particuliers, mais surtout des agriculteurs, des industriels, des représentants du gouvernement... Pour faire partager ses choix aux autres, il faut déjà être capable de prouver qu'on avance dans cette direction ce qui n'est pas suffisamment le cas actuellement (trop de lobbyistes dans les jupons de l'Etat, trop d'intérêts financiers qui font choisir une mauvaise direction...)

16. Y a-t-il d'autres points sur la transition écologique sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

C'est une priorité pour toutes les espèces qui habitent cette planète et il y a une urgence.