Date de publication : 2019-02-19
Code postal : 46500

Grand débat - démocratie et citoyenneté

1. En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ?

Député, C'est le Législateur in fine

2. En dehors des élus politiques, faut-il donner un rôle plus important aux associations et aux organisations syndicales et professionnelles ?

Oui

3. Si oui, à quel type d'associations ou d'organisations ? Et avec quel rôle ?

Les syndicats, rôle de médiation

4. Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

Veiller à la probité des élus

5. Le non-cumul des mandats instauré en 2017 pour les parlementaires (députés et sénateurs) est :

Je ne sais pas

6. Pourquoi ?

None

7. Que faudrait-il faire pour mieux représenter les différentes sensibilités politiques ?

None

8. Pensez-vous qu'il serait souhaitable de réduire le nombre d'élus (hors députés et sénateurs) ?

Oui

9. Si oui, lesquels ?

Réponse fermée

10. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

Insuffisant, communication et transparence

11. Faut-il prendre en compte le vote blanc ?

Oui

12. Si oui, de quelle manière ?

Comptés séparément

13. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

Grand Débat à continuer

14. Faut-il faciliter le déclenchement du référendum d'initiative partagée (le RIP est organisé à l'initiative de membres du Parlement soutenu par une partie du corps électoral) qui est applicable depuis 2015 ?

Non

15. Si oui, comment ?

None

16. Que faudrait-il faire pour consulter plus directement les citoyens sur l'utilisation de l'argent public, par l'Etat et les collectivités ?

Diffuser plus largement les rapports de la Cour des Comptes, rendre publiques les rémunérations des personnalités nommées par le Président de la République

17. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental, doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?

Entretenir le dialogue

18. Faut-il les transformer ?

Oui

19. Si oui, comment ?

Marier le CESE et le Sénat

20. Que proposez-vous pour renforcer les principes de la laïcité dans le rapport entre l'Etat et les religions de notre pays ?

Chacun chez soi

21. Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Que les élus commencent par montrer l'exemple

22. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour renforcer l'engagement citoyen dans la société ?

Ne pas lui mentir

23. Quels sont les comportements civiques qu'il faut promouvoir dans notre vie quotidienne ou collective ?

Le respect de la Constitution et des lois

24. Que faudrait-il faire pour favoriser le développement de ces comportements civiques et par quels engagements concrets chacun peut-il y participer ?

Transparence, éducation scolaire

25. Que faudrait-il faire pour valoriser l'engagement citoyen dans les parcours de vie, dans les relations avec l'administration et les pouvoirs publics ?

Ecouter les citoyens, simplifier le millefeuille administratif

26. Quelles sont les incivilités les plus pénibles dans la vie quotidienne et que faudrait-il faire pour lutter contre ces incivilités ?

Indifférence

27. Que peuvent et doivent faire les pouvoirs publics pour répondre aux incivilités ?

Eduquer

28. Quel pourrait être le rôle de chacun pour faire reculer les incivilités dans la société ?

Parole libre

29. Quelles sont les discriminations les plus répandues dont vous êtes témoin ou victime ?

Antisémitisme, racisme

30. Que faudrait-il faire pour lutter contre ces discriminations et construire une société plus solidaire et plus tolérante ?

Mieux répartir le pouvoir d'achat, l'éducation

31. Pensez-vous qu'il faille instaurer des contreparties aux différentes allocations de solidarité ?

Oui

32. Si oui, lesquelles ?

Demander aux partenaires sociaux

33. Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire ? Quelles sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire ?

On peut faire mieux

34. En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

Oui

35. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Education

36. Quelles sont, selon vous, les modalités d'intégration les plus efficaces et les plus justes à mettre en place aujourd'hui dans la société ?

Dispersion dans la communauté

37. Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Depuis quelques années la météo nous donne une double prévision des températures, celles mesurables au thermomètre et celles ressenties. On a pu voir ces derniers temps aux États-Unis des températures de moins 5 degrés ressenties à moins 20. Ainsi en va-t-il des faits et de l'opinion, l'image des faits est plus importante que les faits eux-mêmes. Que l'on se réfère à l'ex Guignol des Infos ou aujourd'hui à Cantelou, personne n'y fait appel à la raison mais bien au ressenti, aux sentiments. Ainsi en est-il des diamants de Bokassa qui ont fait chuter Giscard d'Estaing, alors que les faits n'étaient pas encore vraiment établis et qu'il n'y avait pas de condamnation. Mais les français savent quand ça pue, François Fillon n'est pas entré à l'Élysée. Le couple Balkany est toujours présumé innocent mais l’opinion ne s'y trompe pas, et un non-lieu n'y changera rien, en est-il différemment pour Richard Ferrand ou Alain Juppé ? Notre Constitution énonce un certain nombre de droits et de devoirs, de règles qui permettent à chacun de vivre en liberté. D'autres dans la rue manifestent et hurlent, d'autres cassent, incendient et blessent. Là, nous sortons de la Constitution donc de la République, car sans Constitution la République n'est pas constituée. Il est donc important que les élus à quelque titre que ce soit respectent la Constitution et que chacun, au niveau où s'établit son mandat, ait une certaine connaissance des lois auxquelles il aura à se référer dans le cadre de son mandat. Je veux dire ici que les élus se doivent de respecter la Constitution et la fassent respecter. Je vois trop d'exemples où sur un plan local des élus agissent comme si le respect de la Constitution et des lois était optionnel. Cela ne l'est pas. Le déni mériterait au moins un rappel à la loi, et dans la mesure où le Grand Débat pouvait d'une manière ou d'une autre se poursuivre le citoyen pourrait faire remarquer aux élus leurs erreurs et leur dire que pour eux la Constitution et les lois c'est important.