Date de publication : 2019-02-21
Code postal : 77780

Grand débat - fiscalité et dépenses publiques

1. Quelles sont toutes les choses qui pourraient être faites pour améliorer l'information des citoyens sur l'utilisation des impôts ?

On devrait comme en Espagne, pouvoir choisir la destination des fonds pour une fraction de l’impôt que l’on paye, par exemple si on estime qu’un effort particulier doit être fait pour l’école, la justice...

2. Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?

Rétablir l’isf. Chaque citoyen doit payer un impôt selon ses moyens financiers. Suppression des niches fiscales autres que celles favorisant l’emploi et le patrimoine foncier. Suppression de tous les régimes spéciaux d’imposition. Une vraie chasse à la fraude fiscale doit être menée.

3. Quels sont selon vous les impôts qu'il faut baisser en priorité ?

Baisser la tva sur les produits de première nécessité et sur les énergies ( il suffit de regarder sa facture d’électricité pour s’apercevoir que l’essentiel de la facture est composé de taxes). Suppression de certaines dépenses sociales, comme l’ AME et pour arrêter le cycle des gens qui en vivent sans pouvoir en sortir, exiger une contrepartie sous forme de travaux d’intérêt général. Ainsi un retour vers un emploi progressif et une formation seront possibles. Le but est de rompre l’isolement pour ce public et le sortir de l’oisiveté.

4. Afin de financer les dépenses sociales, faut-il selon vous...

Revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales|Il faut instaurer un contrat social. Chacun pouvant subir un accident de la vie, la solidarité nationale doit perdurer. Ainsi chaque citoyen doit pouvoir être aidé de façon ponctuelle. Exemple on aurait le droit à être soutenu financièrement 2 fois deux ans dans sa vie, comme si l’on avait 2 jockers.

5. S'il faut selon vous revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales, lesquelles doivent être concernées ?

Les aides sociales doivent être réservées aux citoyens français et limitées dans le temps sous forme d’un contrat social avec suivi, formation et travaux d’intérêt général. Les aides au logement ne font que renchérir les prix du marché locatif. Les aides type RSA n’encouragent pas au retour à l’emploi car elles n’exigent rien en retour.

6. Quels sont les domaines prioritaires où notre protection sociale doit être renforcée ?

La lutte contre la fraude aux aides sociales doit être menée : un citoyen ayant fraudé de façon importante, abusive et répétée doit être déchu de ses droits à en percevoir à vie. Seuls les citoyens français doivent y accéder.

7. Pour quelle(s) politique(s) publique(s) ou pour quels domaines d'action publique, seriez-vous prêts à payer plus d'impôts ?

Que l’on commence déjà à faire payer les plus riches à la hauteur de leur fortune et en rétablissant l’ ISF, et à faire payer l’impôt par tous en fonction de ses moyens. Chaque euro de revenu (travail, rentes et aides sociales) doit donner lieu à l’impôt : il faut instaurer d’avantage de tranches d’imposition et les rendre plus progressives.

8. Y a-t-il d'autres points sur les impôts et les dépenses sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

La tva doit être calculée de façon inverse à la valeur ajoutée. Je m’explique : un simple importateur ou distributeur n’apporte pas de valeur ajoutée donc TVA à fort taux. Un artisan ou un agriculteur local, une PME ou association locale qui produisent tout ou partie d’un bien ou service doit collecter une TVA à plus faible taux. Ainsi on rétablit une juste concurrence entre les biens et services locaux et ceux importés : c’est bon pour notre emploi et pour notre balance extérieure.

Grand débat - démocratie et citoyenneté

1. En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ?

Je vote et pourtant je n’ai pas confiance dans notre système ni dans nos élus. Pour moi la démocratie n’est pas participative. Même à l’échelon local, on a pas le droit de prendre parole lors d’un conseil municipal. Un mandat électoral ce n’est pas un blanc seing confié de façon aveugle. Un élu est rarement exemplaire et est trop rarement sanctionné. Une condamnation d’un élu pour enrichissement personnel, abus de biens sociaux ou trafic d’influence devrait être inéligible à vie.

2. En dehors des élus politiques, faut-il donner un rôle plus important aux associations et aux organisations syndicales et professionnelles ?

Oui

3. Si oui, à quel type d'associations ou d'organisations ? Et avec quel rôle ?

Chaque salarié devrait avoir obligation de se syndiquer, et les syndicats devrait siéger en comité de direction. Par contre dissolution des syndicats actuels car ils confondent politique et défense des salariés...et sont incapables de faire de la cogestion car décalés avec notre société actuelle. De plus ils ne sont pas représentatifs. Les nouveaux syndicats devraient être financés au tiers par les salariés, au tiers par les employeurs et au tiers par l’Etat. Ainsi ils retrouveraient leur vrai rôle de partenaires sociaux.

4. Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

De l’exemplarité, pas de carriérisme politique, une représentativité de la société et de ses composantes au sein du parlement.

5. Le non-cumul des mandats instauré en 2017 pour les parlementaires (députés et sénateurs) est :

Une bonne chose

6. Pourquoi ?

On ne peut pas être au four et au moulin en même temps. Il faut étendre cela aux autres élus, notamment au niveau local.

7. Que faudrait-il faire pour mieux représenter les différentes sensibilités politiques ?

Plus de proportionnelle pour les élections législatives et dépolitiser les municipales.

8. Pensez-vous qu'il serait souhaitable de réduire le nombre d'élus (hors députés et sénateurs) ?

Oui

9. Si oui, lesquels ?

Réduire le nombre d’élus dans les 2 chambres

10. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

Obligation de voter sous peine de déchéance des droits sociaux. En contrepartie instauration d’une vraie démocratie participative. Possibilité de vote dématérialisé par internet. Recours au référendum de façon régulière : par exemple annuellement pour les orientations budgétaires, systématiquement pour les traités internationaux, avec instauration du RIC. Référendum d’initiative citoyenne à partir d’un million de signatures.

11. Faut-il prendre en compte le vote blanc ?

Oui

12. Si oui, de quelle manière ?

Si l’on part du principe du vote obligatoire = A partir de 40 % de votes blancs ou nuls obligation de réorganiser une autre campagne avec d’autres candidats car cela signifie que l’offre ne répond pas aux attentes des citoyens.

13. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

20 % des sièges des 2 chambres sont réservés à des citoyens tirés au sort. 30 % des sièges sont attribués en fonction de la méthode des quotas pour représenter les nuances de la population. Les 50 autres % sont réservés aux politiques sur la base de l’equite Hommes Femmes.

14. Faut-il faciliter le déclenchement du référendum d'initiative partagée (le RIP est organisé à l'initiative de membres du Parlement soutenu par une partie du corps électoral) qui est applicable depuis 2015 ?

Oui

15. Si oui, comment ?

Instauration du RIC demandé par les Gilets Jaunes, à partir d’un million de signatures.

16. Que faudrait-il faire pour consulter plus directement les citoyens sur l'utilisation de l'argent public, par l'Etat et les collectivités ?

Recours accrus au référendum et instauration d’une vraie démocratie participative. Possibilité d’assigner une partie de son impôt à des dépenses de notre choix ( dénier du culte, association, domaine régalien de l’état comme justice, santé...)

17. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental, doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?

Suppression du conseil économique et social. Pas de membres à vie au conseil constitutionnel comme les anciens présidents de la république.

18. Faut-il les transformer ?

Oui

19. Si oui, comment ?

Voir plus haut dans mes commentaires.

20. Que proposez-vous pour renforcer les principes de la laïcité dans le rapport entre l'Etat et les religions de notre pays ?

Contrôle accru du culte musulman. Interdiction de son financement par l’ étranger, formation des imams par l’etat et financement par la communauté musulmane.

21. Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Déchéance de la citoyenneté française pour les bi nationaux pour les repris de justice et les fraudeurs aux impôts et à la protection sociale.

22. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour renforcer l'engagement citoyen dans la société ?

Obligation de voter. Droit à la parole dans toutes les institutions et 1 parole citoyenne ne vaut pas moins que celle de l’elu ( si la majorité des citoyens est de l’avis de la parole exprimée. Ainsi un référendum citoyen ne pourra pas être déjugé par le politique).

23. Quels sont les comportements civiques qu'il faut promouvoir dans notre vie quotidienne ou collective ?

Exemplarité des élus et pas de placards dorés type Agnès Saal, messieurs Ferrand et Juppé. Une justice rapide et implacable ( affaires Sarkozy et autres ...)

24. Que faudrait-il faire pour favoriser le développement de ces comportements civiques et par quels engagements concrets chacun peut-il y participer ?

Enseignement civique à l’école et pour les candidats à la naturalisation.

25. Que faudrait-il faire pour valoriser l'engagement citoyen dans les parcours de vie, dans les relations avec l'administration et les pouvoirs publics ?

None

26. Quelles sont les incivilités les plus pénibles dans la vie quotidienne et que faudrait-il faire pour lutter contre ces incivilités ?

Incivilités dans les grandes agglomérations et les transports publics. Les pollueurs doivent être les payeurs. Les tagueurs enlèvent les graffitis, les prisonniers doivent être occupés à faire des travaux d’intérêt Général, idem pour les allocataires RSA.

27. Que peuvent et doivent faire les pouvoirs publics pour répondre aux incivilités ?

Systématiser les poursuites pour les dégradations de biens publics et pour les abandons d’ordures.

28. Quel pourrait être le rôle de chacun pour faire reculer les incivilités dans la société ?

Responsabilisation de l’individu face à ses actes. Pour un mineur par exemple les parents remboursent les dégâts occasionnés par leur progéniture.

29. Quelles sont les discriminations les plus répandues dont vous êtes témoin ou victime ?

None

30. Que faudrait-il faire pour lutter contre ces discriminations et construire une société plus solidaire et plus tolérante ?

None

31. Pensez-vous qu'il faille instaurer des contreparties aux différentes allocations de solidarité ?

Oui

32. Si oui, lesquelles ?

Travail d’intérêt Général

33. Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire ? Quelles sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire ?

Expulsion des clandestins. Examen rapide des candidats au droit d’asile et expulsion si non accepté. Arrêt de l’immigration économique et suppression du rapprochement familial.

34. En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

Arrêt complet de l’immigration.

35. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Aide au développement des pays d’origine des candidats à l’immigration. Plan type Marschall pour l’Afrique.

36. Quelles sont, selon vous, les modalités d'intégration les plus efficaces et les plus justes à mettre en place aujourd'hui dans la société ?

Échec complet de l’intégration actuelle des populations allogènes . On ne demande pas assez de contreparties aux immigrés. Une protection sociale doit se mériter pour les étrangers.

37. Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

None

Grand débat - organisation de l'Etat et des services publics

1. Que pensez-vous de l'organisation de l'Etat et des administrations en France ? De quelle manière cette organisation devrait-elle évoluer ?

Il faut simplifier le millefeuille administratif : supprimer les départements et diminuer le nombre de communes, par exemple.

2. Selon vous, l'Etat doit-il aujourd'hui transférer de nouvelles missions aux collectivités territoriales ?

Oui

3. Si oui, lesquelles ?

Oui mais sans encore recruter des fonctionnaires, car dans la fonction publique territoriale il y a de gros gisements de productivité à faire. Je peux le dire car je suis fonctionnaire territorial !

4. Estimez-vous avoir accès aux services publics dont vous avez besoin ?

Oui

5. Si non, quels types de services publics vous manquent dans votre territoire et qu'il est nécessaire de renforcer ?

Oui, mais il faut redonner à l’usager des interlocuteurs...trop souvent il y a des automates au lieu d’interlocuteurs au bout du fil. Quand on se déplace on ne plus voir d’agents au centre des impôts, par exemple. A la SNCF, autre exemple il n’y a plus de ventes de billets au guichet et on doit uniquement se contenter d’automates.

6. Quels nouveaux services ou quelles démarches souhaitez-vous voir développées sur Internet en priorité ?

Le problème d’internet est que l’on a pas d’interlocuteur dédié donc si un échange doit se faire il faut tout ré-expliquer à chaque changement d’interlocuteur.

7. Avez-vous déjà utilisé certaines de ces nouvelles formes de services publics ?

Non

8. Si oui, en avez-vous été satisfait ?

None

9. Quelles améliorations préconiseriez-vous ?

None

10. Quand vous pensez à l'évolution des services publics au cours des dernières années, quels sont ceux qui ont évolué de manière positive ?

Aucun n’a évolué de manière positive. Au lieu de professionnaliser les agents, on a supprimé les guichets, réduit les horaires d’accueil et on demande aux gens de se débrouiller avec des automates ou internet.

11. Quels sont les services publics qui doivent le plus évoluer selon vous ?

Tous. A commencer par ceux que l’on utilise le plus, comme l’urbanisme, les impôts, les transports publics.

12. Connaissez-vous le "droit à l'erreur", c'est-à-dire le droit d'affirmer votre bonne foi lorsque vous faites un erreur dans vos déclarations ?

Oui

13. Si oui, avez-vous déjà utilisé ce droit à l'erreur ?

Non

14. Si oui, à quelle occasion en avez-vous fait usage ?

None

15. Pouvez-vous identifier des règles que l'administration vous a déjà demandé d'appliquer et que vous avez jugées inutiles ou trop complexes ?

La déclaration d’impôt en ligne par exemple, quand on a plusieurs déclarations à remplir.

16. Faut-il donner plus d'autonomie aux fonctionnaires de terrain ?

Oui

17. Si oui, comment ?

None

18. Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ?

Oui

19. Si oui, comment ?

En les ouvrant le samedi. Il n’est pas normal de devoir poser des congés pour régler un problème administratif quand on travaille.

20. Comment l'Etat et les collectivités territoriales peuvent-ils s'améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté ?

None

21. Si vous avez été amené à chercher une formation, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

22. Si vous avez été amené à scolariser votre enfant, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

23. Si vous avez été amené à chercher un emploi, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

24. Si vous avez été amené à préparer votre retraite, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

25. Si vous avez été amené à demander un remboursement de soins de santé, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Exemple d’un remboursement de frais médicaux contractés en Italie. Formulaire fourni non adapté : résultat 6 mois pour se le faire rembourser.

26. Si vous avez été amené à faire une demande d'aide pour une situation de handicap, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

27. Si vous avez été amené à créer une entreprise, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

28. Si vous avez été amené à recruter du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

29. Si vous avez été amené à former du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

30. Si vous avez été amené à rémunérer du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

31. Si vous avez été amené à mettre fin à votre activité, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

32. Si vous avez été amené à recruter une personne portant un handicap, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

33. Y a-t-il d'autres points sur l'organisation de l'Etat et des services publics sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

None

Grand débat - transition écologique

1. Quel est aujourd'hui pour vous le problème concret le plus important dans le domaine de l'environnement ?

Déconstruire l’agriculture intensive

2. Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ?

Bannir le modèle agri-chimique en supprimant les autorisations de mise sur le marché des pesticides, fongicides et herbicides ainsi que les OGM

3. Diriez-vous que votre vie quotidienne est aujourd'hui touchée par le changement climatique ?

Non

4. Si oui, de quelle manière votre vie quotidienne est-elle touchée par le changement climatique ?

None

5. À titre personnel, pensez-vous pouvoir contribuer à protéger l'environnement ?

Oui

6. Si oui, que faites-vous aujourd'hui pour protéger l'environnement et/ou que pourriez-vous faire ?

Je pratique l’économie circulaire, le tri des déchets, le compostages et nous avons des poules.

7. Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à changer vos comportements comme par exemple mieux entretenir et régler votre chauffage, modifier votre manière de conduire ou renoncer à prendre votre véhicule pour de très petites distances ?

J’ai déjà fait construire une maison BBC et je regrette le mécanisme du crédit d’impôt. En effet, prenons l’exemple du chauffe-eau solaire, en France les prix sont élevés en raison du crédit d’impôt alors qu’en Allemagne ou en Espagne le législateur a rendu obligatoire leur installation dans le cadre de l’immobilier neuf.

8. Quelles seraient pour vous les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier pour vous inciter à changer vos comportements ?

Il faut arrêter la logique de l’incitation et faire du contraignant, cela fera baisser les coûts des énergies dites renouvelables. L’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

9. Par rapport à votre mode de chauffage actuel, pensez-vous qu'il existe des solutions alternatives plus écologiques ?

Oui

10. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à changer de mode de chauffage ?

J’ai un plancher chauffant avec une chaudière gaz et un ballon thermodynamique et ai fait une isolation en liège. Les règlements d’urbanisme et les architectes dès bâtiments de France, m’ont interdit l’usage de panneaux solaires et la géothermie ainsi que l’agrandissement des ouvertures au sud. Ubuesque alors que l’on rabâche les oreilles avec l’écologie. Il serait temps d’être efficace dans les réglementations !

11. Avez-vous pour vos déplacements quotidiens la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle comme les transports en commun, le covoiturage, l'auto-partage, le transport à la demande, le vélo, etc. ?

Oui

12. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à utiliser ces solutions alternatives ?

Je prends la voiture et ensuite les transports en commun. Les transports en commun (je prends la ligne R et ensuite le RER C) sont saturés et pas assez fiables. On voit clairement chaque matin que la priorité du STIF n’est pas la satisfaction de ses usagers. Les nouveaux trains en plus ont des capacités réduites en nombre de voyageurs transportés. Pareillement que pour l’energie, si l’on privilégiait le télétravail on aurait moins de saturation des réseaux et on pourrait faire des économies de moyens et d’énergie consommées. Encore faudrait-il que mon employeur m’en donne la possibilité, ce qui n’est pas le cas. C’est pourtant un employeur public...

13. Si non, quelles sont les solutions de mobilité alternatives que vous souhaiteriez pouvoir utiliser ?

L'auto partage|Le covoiturage

14. Et qui doit selon vous se charger de vous proposer ce type de solutions alternatives ?

Les employeurs et les collectivités locales.

15. Que pourrait faire la France pour faire partager ses choix en matière d'environnement au niveau européen et international ?

Temps que la prise de conscience ne sera pas universelle, ce n’est pas un pays seul qui fera changer la donne.

16. Y a-t-il d'autres points sur la transition écologique sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

None