Date de publication : 2019-01-29
Code postal : 18000

Grand débat - fiscalité et dépenses publiques

1. Quelles sont toutes les choses qui pourraient être faites pour améliorer l'information des citoyens sur l'utilisation des impôts ?

Un avis périodique (semestriel ?) d'un organisme indépendant du "politique" (Cour des comptes, par exemple) pour nous dire le plus clairement possible comment sont utilisés tous nos impôts (directs et indirects). Chaque parution pourrait être centrée sur 2 ou 3 domaines. Mais il ne faudrait pas que cela reste lettre morte, comme l’actuel "Rapport annuel de la cour des comptes". Il faut donc créer une instance capable de faire respecter les objectifs et de sanctionner si nécessaire les dérives constatées

2. Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?

On peut conserver les tranches d'imposition, mais suivant le principe de l'égalité devant l’impôt, chaque citoyen doit participer à la vie de son pays. Il faut supprimer la gratuité de l’impôt sur les revenus. C'est trop facile de détériorer les bien et l'espace publics et de laisser le soin à ceux qui paient l'impôt de financer les réparations en payant un peu plus d'impôt ! Il faut définir un impôt plancher (20 à 50€ annuels) pour les plus faibles revenus. Inversement, il faut taxer les grandes entreprises qui font des affaires sur le territoire français, quel que soit le pays où leur siège est installé

3. Quels sont selon vous les impôts qu'il faut baisser en priorité ?

La CSG (surtout la CSG imposable !) et les taxes diverses et variées qui grèvent les finances des entreprises, pour booster leur compétitivité. Elles embaucheront un peu plus et, donc, les caisses de retraite et de sécurité sociale seront mieux alimentées

4. Afin de financer les dépenses sociales, faut-il selon vous...

Revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales|Reculer l'âge de la retraite|Mieux contrôler l'attribution les conditions d'attribution des aides sociales

5. S'il faut selon vous revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales, lesquelles doivent être concernées ?

Toutes

6. Quels sont les domaines prioritaires où notre protection sociale doit être renforcée ?

Les prothèses de toutes natures

7. Pour quelle(s) politique(s) publique(s) ou pour quels domaines d'action publique, seriez-vous prêts à payer plus d'impôts ?

La lutte contre les désertifications de toutes natures : médicale, services publics, transports collectifs...

8. Y a-t-il d'autres points sur les impôts et les dépenses sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Diminuer le nombre de parlementaires et de fonctionnaires payés à ne rien faire (du fait de leur statut)

Grand débat - démocratie et citoyenneté

1. En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ?

Aux élus locaux (Conseillers municipaux, conseillers départementaux). Ce sont eux qui sont au plus près des réalités humaines et matérielles de leurs administrés et électeurs

2. En dehors des élus politiques, faut-il donner un rôle plus important aux associations et aux organisations syndicales et professionnelles ?

Oui

3. Si oui, à quel type d'associations ou d'organisations ? Et avec quel rôle ?

A celles qui se proposent de bâtir un monde plus humain et plus juste, en toute indépendance politique

4. Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

Pourquoi pas, régulièrement, ou en fonction de l'actualité, des questionnaires comme celui-ci ? Mais alors, que tout citoyen puisse accéder à internet !

5. Le non-cumul des mandats instauré en 2017 pour les parlementaires (députés et sénateurs) est :

Une bonne chose

6. Pourquoi ?

Chacun aura davantage de temps à consacrer à l'écoute de ses électeurs

7. Que faudrait-il faire pour mieux représenter les différentes sensibilités politiques ?

Rendre le vote obligatoire et fixer une part de représentation proportionnelle (modalités à très bien définir avant)

8. Pensez-vous qu'il serait souhaitable de réduire le nombre d'élus (hors députés et sénateurs) ?

Oui

9. Si oui, lesquels ?

Pourquoi "hors députés et sénateurs", alors qu'il faut commencer par eux et réduire leurs avantages financiers (dont les "caisses noires", et leur retraite ?

10. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

Rendre le vote obligatoire car les électeurs constatent trop souvent que les politiques de tous bords (hors élus locaux) se moquent d'eux. Beaucoup trop se font élire pour "profiter" des avantages financiers liés à leur(s) mandat(s). "Politique" et "Intégrité" ne semblent pas compatibles. Alors on peut comprendre la désaffection de plus en plus grande des électeurs pour les urnes. Le président de la république n'est plus élu que par moins d'1 français sur 2 ! ! !

11. Faut-il prendre en compte le vote blanc ?

Oui

12. Si oui, de quelle manière ?

En calculant les pourcentages obtenus par chacun des candidats sur la base du nombre d'inscrits et non sur celle des suffrages exprimés (sous-entendu : le vote est obligatoire !)

13. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

Même réponse que ci-avant : Pourquoi pas, régulièrement, ou en fonction de l'actualité, des questionnaires comme celui-ci ? Mais alors, que tout citoyen puisse accéder à internet !

14. Faut-il faciliter le déclenchement du référendum d'initiative partagée (le RIP est organisé à l'initiative de membres du Parlement soutenu par une partie du corps électoral) qui est applicable depuis 2015 ?

Je ne sais pas

15. Si oui, comment ?

None

16. Que faudrait-il faire pour consulter plus directement les citoyens sur l'utilisation de l'argent public, par l'Etat et les collectivités ?

Même réponse que ci-avant : Pourquoi pas, régulièrement, ou en fonction de l'actualité, des questionnaires comme celui-ci ? Mais alors, que tout citoyen puisse accéder à internet ! Adaptons ce qui se fait en Suisse sous forme de "votations"

17. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental, doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?

Elles jouent assez bien leur rôle, mais si elles sont entendues, elles ne semblent pas toujours bien écoutées, et leurs avis suivis d'effets

18. Faut-il les transformer ?

None

19. Si oui, comment ?

Je ne suis pas assez au fait de leurs cadre constitutionnel pour répondre à ces 2 questions

20. Que proposez-vous pour renforcer les principes de la laïcité dans le rapport entre l'Etat et les religions de notre pays ?

Condamner le prosélytisme sous toutes ses formes, y compris dans la façon de se vêtir sur le domaine public

21. Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Pour cela, je ne crois que dans la bonne volonté et l’honnêteté de chacune et de chacun...mais on peut toujours rêver !

22. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour renforcer l'engagement citoyen dans la société ?

Que chaque acteur soit reconnu, écouté et remercié de ses actes

23. Quels sont les comportements civiques qu'il faut promouvoir dans notre vie quotidienne ou collective ?

Le respect de chaque personne que l'on côtoie, quels que soient son âge, son sexe, sa couleur de peau, sa religion. D'une certaine façon, nous sommes tous frères

24. Que faudrait-il faire pour favoriser le développement de ces comportements civiques et par quels engagements concrets chacun peut-il y participer ?

Remettre la "Morale" à l'honneur dans nos écoles, dès les plus petites classes. En reparler dans les clubs sportifs et dans toutes les associations où la notion de compétition apparaît. Que les élites donnent l'exemple, y compris en politique ! Savoir faire gentiment la remarque à celui qui "s'égare" et savoir accepter les remarques ainsi adressées. Que chacun Essayer d' avoir un comportement le moins critiquable possible.

25. Que faudrait-il faire pour valoriser l'engagement citoyen dans les parcours de vie, dans les relations avec l'administration et les pouvoirs publics ?

Un peu de reconnaissance. Sans aller jusqu'à la Légion d'Honneur (dont on se demande parfois quel est le mérite de certains décorés, alors que d'autres la mériteraient davantage), une décoration, ou une citation, pourrait convenir

26. Quelles sont les incivilités les plus pénibles dans la vie quotidienne et que faudrait-il faire pour lutter contre ces incivilités ?

Le non-respect de l'autre (je n'hésite pas à te bousculer pour passer avant toi), de l'environnement (je jette parterre plutôt que dans la poubelle la plus proche), le bruit (en particulier celui des 2 roues à haut régime), les dégradations du bien public

27. Que peuvent et doivent faire les pouvoirs publics pour répondre aux incivilités ?

Insister au niveau de l'éducation, dès le plus jeune âge. Etre moins tolérant quand il s'agit d'atteinte à un bien collectif

28. Quel pourrait être le rôle de chacun pour faire reculer les incivilités dans la société ?

Se demander chaque fois si je ferai la même chose chez moi ou à l'encontre de ceux qui me sont chers. Savoir faire gentiment la remarque à celui qui "s'égare"

29. Quelles sont les discriminations les plus répandues dont vous êtes témoin ou victime ?

Aucune discrimination dans mon environnement quotidien

30. Que faudrait-il faire pour lutter contre ces discriminations et construire une société plus solidaire et plus tolérante ?

Changer l'homme, qui devient de plus en plus égoïste et individualiste

31. Pensez-vous qu'il faille instaurer des contreparties aux différentes allocations de solidarité ?

Oui

32. Si oui, lesquelles ?

Travaux d'intérêt général

33. Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire ? Quelles sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire ?

Quand trop de monde "tire à la même source" elle risque de s'épuiser plus ou moins rapidement. Les migrants sont des malheureux (si l'on exclue les "faux migrants") et chacun se doit de les aider dans la limite de ses moyens. Y compris au niveau d'un pays. Il faut limiter le nombre de migrants en France pour que ceux qui sont acceptés le soient dignement. On se doit de partager un peu de ses richesses, pas de ses difficultés.

34. En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

Absolument

35. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Plutôt que de donner de l'argent à ceux qui arrivent, le donner pour qu'ils puissent rester dignement dans leur pays.....Ce qui suppose intégrité et honnêteté des intermédiaires inévitables

36. Quelles sont, selon vous, les modalités d'intégration les plus efficaces et les plus justes à mettre en place aujourd'hui dans la société ?

Vérifier, pour chaque candidat à l'intégration, la connaissance d'un minimum de notre histoire, de nos conditions de vie actuelles. Savoir parler notre langue pour pouvoir participer à un minimum de la vie de la société locale qui l'accueille . Si possible, avoir un point de chute dans notre pays

37. Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Notre société donne trop de place aux minorités (au sens large). Elle n'est pas assez sévère pour ceux qui agissent pour la détruire

Grand débat - organisation de l'Etat et des services publics

1. Que pensez-vous de l'organisation de l'Etat et des administrations en France ? De quelle manière cette organisation devrait-elle évoluer ?

Trop loin des citoyens et trop impersonnelle. Décentraliser : OUI, MAIS en faisant suivre les moyens financiers et sans créer de surcoûts (au fait, ces dernières années l'état a beaucoup délégué aux collectivités locales, sans faire suivre les crédits habituellement attribués aux actions déléguées. Que sont devenus sommes correspondantes ?) Et NON au tout informatique qui favorise l'impersonnel au détriment des contacts humains, base de toute vie en société

2. Selon vous, l'Etat doit-il aujourd'hui transférer de nouvelles missions aux collectivités territoriales ?

Non

3. Si oui, lesquelles ?

None

4. Estimez-vous avoir accès aux services publics dont vous avez besoin ?

Oui

5. Si non, quels types de services publics vous manquent dans votre territoire et qu'il est nécessaire de renforcer ?

Oui, parce que je réside dans une préfecture. Mais si j'habitais au fin fond fond de la campagne ???

6. Quels nouveaux services ou quelles démarches souhaitez-vous voir développées sur Internet en priorité ?

Rien, tant que tout le territoire n'est pas couvert par internet, et que les plus âgés n'ont pas d'assistance facile pour les aider face à ce moyen moderne de communication, qui par ailleurs n'est pas encore totalement sûr

7. Avez-vous déjà utilisé certaines de ces nouvelles formes de services publics ?

Oui

8. Si oui, en avez-vous été satisfait ?

Oui

9. Quelles améliorations préconiseriez-vous ?

Revenir à la proximité administration/administrés. Tout le monde y gagnera parce que l'on se connaîtra et se comprendra plus facilement et mieux

10. Quand vous pensez à l'évolution des services publics au cours des dernières années, quels sont ceux qui ont évolué de manière positive ?

Aucun, même si l'administration nie ses manquements et se retranche derrière les "problèmes informatiques" en cas d'anomalie dans ses prestations au service des citoyens

11. Quels sont les services publics qui doivent le plus évoluer selon vous ?

Ceux qui sont un "passage obligé" par la loi : si un administré est obligé d'obtenir un document réglementaire nécessaire dans sa vie courante, il doit obtenir satisfaction dans les meilleures conditions de qualité et de délai

12. Connaissez-vous le "droit à l'erreur", c'est-à-dire le droit d'affirmer votre bonne foi lorsque vous faites un erreur dans vos déclarations ?

Non

13. Si oui, avez-vous déjà utilisé ce droit à l'erreur ?

None

14. Si oui, à quelle occasion en avez-vous fait usage ?

None

15. Pouvez-vous identifier des règles que l'administration vous a déjà demandé d'appliquer et que vous avez jugées inutiles ou trop complexes ?

Aucune en ce qui me concerne personnellement

16. Faut-il donner plus d'autonomie aux fonctionnaires de terrain ?

Non

17. Si oui, comment ?

Je ne sais pas ce qu'est un "fonctionnaire de terrain"

18. Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ?

Oui

19. Si oui, comment ?

Organiser des audits sérieux, par domaine administratif auprès des usagers (demandeurs) d'un côté, et des fonctionnaires (fournisseurs) de l'autre. En premier lieu, voir comment adapter les horaires d'ouverture des services publics à ceux des travailleurs

20. Comment l'Etat et les collectivités territoriales peuvent-ils s'améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté ?

Pour répondre de façon sensée et constructive, il vaut mieux habiter dans un de ces territoires

21. Si vous avez été amené à chercher une formation, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

22. Si vous avez été amené à scolariser votre enfant, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Depuis le temps, les choses ont dû évoluer

23. Si vous avez été amené à chercher un emploi, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

24. Si vous avez été amené à préparer votre retraite, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Personnel civil dans des établissements militaires pendant plus de 35 ans, la préparation à la retraite du régime général, il y a plus de 10 ans, s'est très bien passée.

25. Si vous avez été amené à demander un remboursement de soins de santé, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Insatisfaction totale concernant le très faible montant des remboursements de prothèses auditives, dentaires et visuelles. Serait-ce du luxe de mieux entendre, mieux manger ou mieux voir, par rapport à mieux marcher

26. Si vous avez été amené à faire une demande d'aide pour une situation de handicap, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

27. Si vous avez été amené à créer une entreprise, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

28. Si vous avez été amené à recruter du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

29. Si vous avez été amené à former du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

30. Si vous avez été amené à rémunérer du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

31. Si vous avez été amené à mettre fin à votre activité, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

32. Si vous avez été amené à recruter une personne portant un handicap, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

Non concerné

33. Y a-t-il d'autres points sur l'organisation de l'Etat et des services publics sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Arrêter de prendre les automobilistes pour des vaches à lait. Que les énarques fassent preuve d'un peu de réalisme quand ils imaginent des lois, surtout en exploitant des statistiques auxquelles on peut faire dire tout et son contraire. Par exemple, il faut revenir sur l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire. Pourquoi ne pas abaisser à 70 ou 60 km/h : on diminuerait encore plus le nombre de tués et de blessés ! ! ! Les conducteurs sensés savent adapter leur vitesse aux conditions de circulation, en analysant la route et son environnement, plutôt qu'en gardant les yeux rivés sur le compteur. Le gouvernement doit plutôt veiller à l’entretien des routes et laisser les instances départementales décider des règles à appliquer sur leur domaine en matière de vitesse et mettre en place des moyens de contrôle et de sanction gardant un caractère humain. Les conducteurs sensés savent adapter leur vitesse aux conditions de circulation, en analysant la route et son environnement, plutôt qu'en gardant les yeux rivés sur le compteur. Le Gouvernement doit mettre la politique de sécurité routière au service des conducteurs, au lieu d’en faire une politique fiscale et un véritable racket par les radars ! Au fait, dans quelles poches va l'argent "escroqué" par ces radars ???

Grand débat - transition écologique

1. Quel est aujourd'hui pour vous le problème concret le plus important dans le domaine de l'environnement ?

La biodiversité et la disparition de certaines espèces

2. Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ?

Que la notion de "PROFIT" arrête d'être le souci principal dans notre vie quotidienne. Si la population sur terre continue d'augmenter, les besoins en nourriture et en eau seront toujours plus importants. Apprenons à protéger les espèces (animales et végétales) pour qu'elles se reproduisent normalement et continuent de participer à "l'équilibre" de la nature. Que chacun pense à ses enfants......ou à son voisin !

3. Diriez-vous que votre vie quotidienne est aujourd'hui touchée par le changement climatique ?

Oui

4. Si oui, de quelle manière votre vie quotidienne est-elle touchée par le changement climatique ?

Par les dérèglements climatiques, les avancées des mers et océans, la modification des milieux d'épanouissement de certaines espèces animales et végétales

5. À titre personnel, pensez-vous pouvoir contribuer à protéger l'environnement ?

Oui

6. Si oui, que faites-vous aujourd'hui pour protéger l'environnement et/ou que pourriez-vous faire ?

Diminution des déchets - Tri sélectif - Privilégier les transports en communs - Conduire "en souplesse" - Acheter en "vrac" - Surveiller la température des locaux d'habitation - Eviter les gaspillages, en particulier de l'eau, et surtout de l'eau potable

7. Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à changer vos comportements comme par exemple mieux entretenir et régler votre chauffage, modifier votre manière de conduire ou renoncer à prendre votre véhicule pour de très petites distances ?

Me mettre à la place de mes enfants et de mes petits enfants, dans 10 ans !

8. Quelles seraient pour vous les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier pour vous inciter à changer vos comportements ?

Attribuer des "retours sur investissements" pour les dépenses engagées selon un plan national à définir

9. Par rapport à votre mode de chauffage actuel, pensez-vous qu'il existe des solutions alternatives plus écologiques ?

Oui

10. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à changer de mode de chauffage ?

Voir réponse ci-avant

11. Avez-vous pour vos déplacements quotidiens la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle comme les transports en commun, le covoiturage, l'auto-partage, le transport à la demande, le vélo, etc. ?

Oui

12. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à utiliser ces solutions alternatives ?

Augmenter le maillage des réseaux de transports en commun (bus, trains...) et leurs "correspondances". Multiplier les transports à la demande, surtout en milieu rural

13. Si non, quelles sont les solutions de mobilité alternatives que vous souhaiteriez pouvoir utiliser ?

None

14. Et qui doit selon vous se charger de vous proposer ce type de solutions alternatives ?

Les conseils départementaux, les conseils régionaux, l'Etat, chacun à son échelle, par le biais d'instances consultatives.

15. Que pourrait faire la France pour faire partager ses choix en matière d'environnement au niveau européen et international ?

Donner l'exemple !

16. Y a-t-il d'autres points sur la transition écologique sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Diminuer très sensiblement les effets de la mondialisation (Transports aériens et maritimes de marchandises). Bien connaître son environnement local avant de chercher ailleurs ce que l'on peut avoir près de chez soi, parfois sans le savoir ! Est-il indispensable de partir en vacances "au bout du monde" ??? pour profiter de la mer ou de la montagne...