Date de publication : 2019-03-04
Code postal : 10390

Grand débat - fiscalité et dépenses publiques

1. Quelles sont toutes les choses qui pourraient être faites pour améliorer l'information des citoyens sur l'utilisation des impôts ?

Une communication annuelle au moment de la déclaration

2. Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?

None

3. Quels sont selon vous les impôts qu'il faut baisser en priorité ?

Sur les sociétés

4. Afin de financer les dépenses sociales, faut-il selon vous...

Revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales

5. S'il faut selon vous revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales, lesquelles doivent être concernées ?

Toutes ! Il faut tout mettre à plat et notamment revoir les allocations familiales et arrêter de financer les familles avec plus de 3 enfants. Après 3 enfants, c'est un choix et ce n'est plus à la collectivité de le supporter. Le chômage doit être également revu, et plus incitatif au retour à l'emploi, donc moins avantageux.

6. Quels sont les domaines prioritaires où notre protection sociale doit être renforcée ?

Plutôt la santé.

7. Pour quelle(s) politique(s) publique(s) ou pour quels domaines d'action publique, seriez-vous prêts à payer plus d'impôts ?

RAS

8. Y a-t-il d'autres points sur les impôts et les dépenses sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Il faut simplifier le système fiscal? SIMPLIFIER et concerner tout le monde. Et l'idée d'obliger certains bénéficiaires à contribuer à des travaux d'intérêt collectif, selon es critères à définir, est une très bonne idée. Mais Il faut avoir le courage de la mettre en place.

Grand débat - démocratie et citoyenneté

1. En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ?

Le député car il est ou devrait être près du peuple et près des institutions.

2. En dehors des élus politiques, faut-il donner un rôle plus important aux associations et aux organisations syndicales et professionnelles ?

Non

3. Si oui, à quel type d'associations ou d'organisations ? Et avec quel rôle ?

None

4. Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

Je pense qu'il n'y a pas une réelle défiance. Le climat actuel est dû au pouvoir d'achat de moins en moins important des Français qui trouvent en les politiques de formidables coupables. Mais la poignée d'imbéciles qui défilent le samedi seront les premiers à s'abstenir de voter pour une élection ou un référendum ou encore de faire acte de civisme en se présentant à des élections. Le français gueule mais ne fait rien. C'est plus facile...

5. Le non-cumul des mandats instauré en 2017 pour les parlementaires (députés et sénateurs) est :

Une bonne chose

6. Pourquoi ?

None

7. Que faudrait-il faire pour mieux représenter les différentes sensibilités politiques ?

Une dose de proportionnelle serait bienvenue.

8. Pensez-vous qu'il serait souhaitable de réduire le nombre d'élus (hors députés et sénateurs) ?

Oui

9. Si oui, lesquels ?

Peut-te les sénateurs. Les députés doivent avoir une braie importance avec des instances de contrôle peut-être plus importantes pour s'assurer d'un vrai travail constant.

10. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

Le vote obligatoire, même s'il est plutôt contraire aux valeurs françaises, pourrait être une bonne chose.

11. Faut-il prendre en compte le vote blanc ?

Oui

12. Si oui, de quelle manière ?

Je ne sais pas trop.

13. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

Vote obligatoire. avec sanction financière en cas de non-respect.

14. Faut-il faciliter le déclenchement du référendum d'initiative partagée (le RIP est organisé à l'initiative de membres du Parlement soutenu par une partie du corps électoral) qui est applicable depuis 2015 ?

Oui

15. Si oui, comment ?

En multipliant les sujets mais en instaurant des critères (Taux de participation, pourcentage de oui...), afin de les valider. Et en usant des nouvelles technologies.

16. Que faudrait-il faire pour consulter plus directement les citoyens sur l'utilisation de l'argent public, par l'Etat et les collectivités ?

Une lettre annuelle avec les grands postes dédiés aux impôts respectifs.

17. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental, doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?

Je ne sais pas.

18. Faut-il les transformer ?

Oui

19. Si oui, comment ?

Je ne sais pas. Mais il faut transformer ce qui ne fonctionne pas.

20. Que proposez-vous pour renforcer les principes de la laïcité dans le rapport entre l'Etat et les religions de notre pays ?

Il faut arrêter de céder du terrain face aux exigences des exercices des cultes. La religion doit rester du domaine du privé et ne pas interférer dans la vie publique.

21. Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Ne pas céder et exercer des contrôles.

22. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour renforcer l'engagement citoyen dans la société ?

L'éduquer comme nous étions éduqués plus jeunes en redonnant du sens à l'éducation et aux valeurs de notre pays. La France est le pays des droits de l'homme, ce n'est pas pour cela qu'il doit donner tous les droits aux hommes qui en oublient leurs devoirs.

23. Quels sont les comportements civiques qu'il faut promouvoir dans notre vie quotidienne ou collective ?

LE RESPECT à tous les étages ! Tout doit être empreint de respect de l'autre et de la République. Nous fabriquons une majorité d'individus irrespectueux de tout, et cela fait déjà quelques années. Il faut redonner le pouvoir aux enseignants. C'est une priorité ! La nature a horreur du vide et les Français sont demandeurs d'ordre. L'ordre ne veut pas dire systématiquement sanction ou répression, pas du tout, mais inculcation de règles fondamentales à respecter. Avec les dépositaires que sont les juges, les policiers et gendarmes et les enseignants. Il faut reconstruire ce socle indispensable.

24. Que faudrait-il faire pour favoriser le développement de ces comportements civiques et par quels engagements concrets chacun peut-il y participer ?

Voir au dessus.

25. Que faudrait-il faire pour valoriser l'engagement citoyen dans les parcours de vie, dans les relations avec l'administration et les pouvoirs publics ?

Je ne sais pas trop.

26. Quelles sont les incivilités les plus pénibles dans la vie quotidienne et que faudrait-il faire pour lutter contre ces incivilités ?

L'irrespect, les insultes en toi genre, les violences aussi bien physiques que verbales. Il faut prendre ce problème à bras le corps.

27. Que peuvent et doivent faire les pouvoirs publics pour répondre aux incivilités ?

Redonner un sens à l'école, avec une vraie éducation et sanctionner les coupables d'incivilités. Contrôler davantage. Notamment tout ce qui est réseaux sociaux en supprimant l'anonymat.

28. Quel pourrait être le rôle de chacun pour faire reculer les incivilités dans la société ?

Eduquer ses enfants et ceux de ceux qui n'en sont pas capables. Communiquer sur la bienveillance, le respect de manière permanente.

29. Quelles sont les discriminations les plus répandues dont vous êtes témoin ou victime ?

Personnellement aucune.

30. Que faudrait-il faire pour lutter contre ces discriminations et construire une société plus solidaire et plus tolérante ?

Eduquer, former, contrôler et communiquer? créer une raie instance dédiée à cela, avec des vrais relais locaux, via les territoires.

31. Pensez-vous qu'il faille instaurer des contreparties aux différentes allocations de solidarité ?

Oui

32. Si oui, lesquelles ?

Travail ! Remettre la valeur travail au centre de la vie sociale. Contrôler toutes les formes de travail clandestin, redonner de la valeur financière au travail pour dissuader les gens de travailler un noir ou de ne rien faire. encourager les gens à travailler. C'est la base de tout.

33. Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire ? Quelles sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire ?

Il est clair que la population croit à vitesse grand V. Nous étions 50 millions il y a 40 ans, nous sommes près de 70 millions aujourd'hui. Il faut désormais subordonner l'immigration au travail et aux problèmes de guerre et de conflits dans certains pays. Mais cela doit s'accompagner d'une vraie politique internationale pou aider les pays volontaristes et sanctionner les dirigeants de ceux qui ne le sont pas. La migration était prévisible depuis longtemps. L'amélioration des moyens de communication (internet), les changements climatiques, la mutation économique, le radicalisme religieux ont accéléré le phénomène. On ne peut pas en vouloir à des peuples du sud qui souffrent e venir dans le nord où il fait bon vive, malgré le fait qu'ils préféreraient rester dans leur pays. Il faudrait peut-être instituer une forme de parrainage. Un pays développé parraine un pays en voie de développement avec la mise en place de politiques d'accompagnement définies internationalement et contrôlées.

34. En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

Oui

35. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Définir une vraie politique internationale. Il faut apprendre à partager des richesses, le savoir-faire, la technologie... et non pas les partager dans nos pays développés ou cela devient de plus en plus problématique.

36. Quelles sont, selon vous, les modalités d'intégration les plus efficaces et les plus justes à mettre en place aujourd'hui dans la société ?

Responsabilisation avec engagement des bénéficiaires, éducation, contrôle et mise à l'épreuve.

37. Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

IL FAUT ABSOLUMENT REMETTRE (ET IMPOSER) LE RESPECT AU CENTRE DE TOUT. Le respect sous toutes ses formes.

Grand débat - organisation de l'Etat et des services publics

1. Que pensez-vous de l'organisation de l'Etat et des administrations en France ? De quelle manière cette organisation devrait-elle évoluer ?

Il faut simplifier !

2. Selon vous, l'Etat doit-il aujourd'hui transférer de nouvelles missions aux collectivités territoriales ?

Non

3. Si oui, lesquelles ?

None

4. Estimez-vous avoir accès aux services publics dont vous avez besoin ?

Oui

5. Si non, quels types de services publics vous manquent dans votre territoire et qu'il est nécessaire de renforcer ?

None

6. Quels nouveaux services ou quelles démarches souhaitez-vous voir développées sur Internet en priorité ?

None

7. Avez-vous déjà utilisé certaines de ces nouvelles formes de services publics ?

Oui

8. Si oui, en avez-vous été satisfait ?

Oui

9. Quelles améliorations préconiseriez-vous ?

RAS

10. Quand vous pensez à l'évolution des services publics au cours des dernières années, quels sont ceux qui ont évolué de manière positive ?

Je pense que tout ce qui est dédié au social a plutôt bien évolué (CAF? CAPM etc...), dans leurs fonctionnements : modernisation, service au public.

11. Quels sont les services publics qui doivent le plus évoluer selon vous ?

Peut-être le transport.

12. Connaissez-vous le "droit à l'erreur", c'est-à-dire le droit d'affirmer votre bonne foi lorsque vous faites un erreur dans vos déclarations ?

Oui

13. Si oui, avez-vous déjà utilisé ce droit à l'erreur ?

Non

14. Si oui, à quelle occasion en avez-vous fait usage ?

None

15. Pouvez-vous identifier des règles que l'administration vous a déjà demandé d'appliquer et que vous avez jugées inutiles ou trop complexes ?

Toutes les contraintes administratives sont pénibles. Mais celles qui concernent les professionnels le sont tout particulièrement, alors qu'elles devraient facilitées. Je pense que tut ce concerne les particuliers fonctionne plutôt de mieux en mieux.

16. Faut-il donner plus d'autonomie aux fonctionnaires de terrain ?

Oui

17. Si oui, comment ?

Je ne sais pas. Mais le contrôle doit être renforcé pour éviter tout ce qui est fraude ou gaspillage.

18. Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ?

Oui

19. Si oui, comment ?

Je ne sais pas.

20. Comment l'Etat et les collectivités territoriales peuvent-ils s'améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté ?

En facilitant l'implantation des professionnels.

21. Si vous avez été amené à chercher une formation, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

22. Si vous avez été amené à scolariser votre enfant, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

23. Si vous avez été amené à chercher un emploi, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

24. Si vous avez été amené à préparer votre retraite, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

25. Si vous avez été amené à demander un remboursement de soins de santé, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

La mutualisation des informations et la dématérialisation.

26. Si vous avez été amené à faire une demande d'aide pour une situation de handicap, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

27. Si vous avez été amené à créer une entreprise, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

28. Si vous avez été amené à recruter du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

29. Si vous avez été amené à former du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

30. Si vous avez été amené à rémunérer du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

31. Si vous avez été amené à mettre fin à votre activité, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

32. Si vous avez été amené à recruter une personne portant un handicap, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

33. Y a-t-il d'autres points sur l'organisation de l'Etat et des services publics sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

None