Date de publication : 2019-02-04
Code postal : 34090

Grand débat - fiscalité et dépenses publiques

1. Quelles sont toutes les choses qui pourraient être faites pour améliorer l'information des citoyens sur l'utilisation des impôts ?

None

2. Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?

Rétablir l'ISF

3. Quels sont selon vous les impôts qu'il faut baisser en priorité ?

La CSG

4. Afin de financer les dépenses sociales, faut-il selon vous...

Rétablir l'ISF et augmenter les impôts des 1% les plus riches qui ont vu leur pouvoir d'achat augmenter de 6% grace à la nouvelle fiscalité (le Monde du 13 octobre 2018).

5. S'il faut selon vous revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales, lesquelles doivent être concernées ?

None

6. Quels sont les domaines prioritaires où notre protection sociale doit être renforcée ?

-la prise en charge des patients après leur sortie de l'hôpital. Il y a un manque de place dans des structures adaptées aux malades du cancer par exemple. -la prise en charge des personnes âgées dépendantes.

7. Pour quelle(s) politique(s) publique(s) ou pour quels domaines d'action publique, seriez-vous prêts à payer plus d'impôts ?

Dans l'ordre: l'Education Nationale et la Recherche, la Santé, les Infrastructures de transport, le Patrimoine

8. Y a-t-il d'autres points sur les impôts et les dépenses sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Le rétablissement de l'ISF est une question de justice. C'est peut-être symbolique mais la population dans sa grande majorité y est attachée. On ne peut pas demander des efforts à la majorité des Français et diminuer la contribution des plus riches à l'effort national. J'ai entendu dans un discours du Président que ces gens faisaient l'économie. Notre travail, notre production de richesse fait aussi l'économie et a rendu ces gens riches. Concernant les niches fiscales certaines pourraient être revues. Je pense notamment à la loi Pinel qui a surtout pour effet d'augmenter les prix des logements neufs. L'argent qu'on ne paye pas en impôt est en fait donné au promoteur. En revanche si le crédit d'impôt pour l'emploi d'une femme de ménage est remis en cause où si le plafond de ressources pour en bénéficier est trop bas, je diminuerai le nombre d'heures de la mienne. La conséquence la plus probable sera l'augmentation du travail au noir.

Grand débat - transition écologique

1. Quel est aujourd'hui pour vous le problème concret le plus important dans le domaine de l'environnement ?

La biodiversité et la disparition de certaines espèces

2. Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ?

Il faudrait arrêter l'utilisation de pesticides. Il est faux de dire qu'il n'y a pas d'alternative au glyphosate. L'alternative s'appelle le désherbage mécanique. Actuellement le gouvernement semble jouer la montre et attendre que Bayer mette sur le marché une nouvelle molécule qui bien sûr sera vendue comme étant biodégradable et non toxique. C'est impossible car si une molécule tue les herbes, elle est forcément toxique tout comme ses produits de dégradation qui peuvent être multiples et se révéler plus toxiques que la molécule initiale. On a tellement pollué les sols qu'on a fini par éradiquer les auxiliaires naturels qui luttaient contre les pestes. Il faut s'armer de patience et attendre que cette micofaune/flore se reconstitue. Il faut aussi diminuer l'utilisation de tous ces produits de soin personnel à base chimique y compris les crèmes solaires contiennent des nanoparticules qui polluent les eaux et arriver à leur interdiction progressive. Il n'y a jamais eu autant de cancer de la peau et on n'a jamais utilisé autant de crème solaire! Il faut faire de même pour la plupart des produits ménagers. Il faut aller vers des composants naturels et non toxiques. Il faut limiter les applications du plastique et aller vers des produits recyclables: bois, verre,...Il ne faut pas substituer les plastqiues chimiques par des bioplastiques. Les sols et l'eau sont fait pour nourir l'humanité pas pour faire des sacs.

3. Diriez-vous que votre vie quotidienne est aujourd'hui touchée par le changement climatique ?

Non

4. Si oui, de quelle manière votre vie quotidienne est-elle touchée par le changement climatique ?

None

5. À titre personnel, pensez-vous pouvoir contribuer à protéger l'environnement ?

Oui

6. Si oui, que faites-vous aujourd'hui pour protéger l'environnement et/ou que pourriez-vous faire ?

Je trie mes déchets, je m'achemine vers le zéro déchet. J'ai déménagé. J'ai quitté ma maison trop gourmande en énergie pour un appartement en ville que je ne chauffe pratiquement pas. Je mets un pull de plus. Je ne prends presque plus ma voiture, j'utilise le tram et je marche beaucoup. Quand je voyage je prends le train. Je ne pense plus faire de grands voyages au bout du monde en avion: trop d'émission de CO2, etc.

7. Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à changer vos comportements comme par exemple mieux entretenir et régler votre chauffage, modifier votre manière de conduire ou renoncer à prendre votre véhicule pour de très petites distances ?

Je l'ai déjà fait parce que je suis chercheur au CNRS dans le domaine de l'environnement et mes travaux montrent l'impact de l'activité humaine sur la pollution.

8. Quelles seraient pour vous les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier pour vous inciter à changer vos comportements ?

Il n'y pas forcément besoin d'argent pour changer ses habitudes par exemple au niveau du tri des déchets et du compostage. Changer son comportement c'est aussi consommer moins. En revanche, je voudrais que la présence de composteurs collectifs soit rendue obligatoire dans les copropriétés où le foncier le permet. L'Etat doit par contre participer au financement de la réfection des logements collectifs anciens qui sont en mauvais état et qui sont des passoires thermiques. Si les propriétaires sont solvables, il faut les y contraindre.

9. Par rapport à votre mode de chauffage actuel, pensez-vous qu'il existe des solutions alternatives plus écologiques ?

Non

10. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à changer de mode de chauffage ?

None

11. Avez-vous pour vos déplacements quotidiens la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle comme les transports en commun, le covoiturage, l'auto-partage, le transport à la demande, le vélo, etc. ?

Je n'utilise pas la voiture pour des déplacements quotidiens

12. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à utiliser ces solutions alternatives ?

None

13. Si non, quelles sont les solutions de mobilité alternatives que vous souhaiteriez pouvoir utiliser ?

None

14. Et qui doit selon vous se charger de vous proposer ce type de solutions alternatives ?

None

15. Que pourrait faire la France pour faire partager ses choix en matière d'environnement au niveau européen et international ?

Montrer l'exemple et moins écouter les lobies

16. Y a-t-il d'autres points sur la transition écologique sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Je crois que la transition écologique ne peut que passer par une baisse de la consommation. il faut consommer mieux et moins. Il est faut arrêter de penser et de faire croire que cette transition va se faire sans dommages économiques. Le problème est de savoir combien nous coûtera de ne rien faire par rapport à ce que faire quelque chose va nous coûter.