Date de publication : 2019-03-03
Code postal : 92140

Grand débat - fiscalité et dépenses publiques

1. Quelles sont toutes les choses qui pourraient être faites pour améliorer l'information des citoyens sur l'utilisation des impôts ?

Un site gouvernemental où l'on pourrait consulter le détail de l'utilisation des fonds publics.

2. Que faudrait-il faire pour rendre la fiscalité plus juste et plus efficace ?

Un impôt sur le revenu plus progressif, par tranches de 5 %, jusqu'à 50 %, payé par tous. Faire disparaître les effets de seuil au lieu de les multiplier. Ne plus exonérer d'impôt des revenus qui sont des bénéfices. Ne plus imposer des revenus financier inférieurs à l'inflation. Ne plus taxer les mutuelles, qui ne font pas de profits, comme les assurances qui sont des entreprises commerciales. Rétablir la taxe d'habitation, mais à un niveau raisonnable, fondée sur la surface de l'habitation, encadrée par un barème national (elle corrige un peu les revenus non déclarés, et donc non imposés, et donne une petite autonomie aux communes). Cesser d'augmenter la CSG de façon inégalitaire et injuste chaque fois que le gouvernement en place cherche de nouveaux revenus. Baisser la TVA sur les produits frais, en circuits courts, non importés.

3. Quels sont selon vous les impôts qu'il faut baisser en priorité ?

La TVA sur les taxes : eau, gaz, électricité, TIPP, etc... Les frais de notaire, qui rendent l'accès au logement ou le déménagement plus onéreux. Etaler plus l'impôt sur le revenu vers le haut : n'atteindre le taux marginal maximum qu'à partir d'un revenu par part supérieur à un salaire de ministre, par exemple.

4. Afin de financer les dépenses sociales, faut-il selon vous...

Revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales|Limiter les aides à ce qui est indispensable pour éviter des situations de détresse. Eviter les injustices flagrantes : les SDF ne sont pas assez aidés alors que d'autres semblent vivre assez confortablement des aides sociales.

5. S'il faut selon vous revoir les conditions d'attribution de certaines aides sociales, lesquelles doivent être concernées ?

Allocation de parent isolé : où passe l'aide alimentaire due par le 2e parent ? Aides dites écologiques, dont l'efficacité n'est pas prouvée, sous conditions de ressources. Aide, sous conditions de ressources, à changer de voiture : cela contribue à augmenter la pollution.

6. Quels sont les domaines prioritaires où notre protection sociale doit être renforcée ?

Santé : prévention, médecine scolaire, soins dentaires des enfants, accès aux soins sur tout le territoire français.

7. Pour quelle(s) politique(s) publique(s) ou pour quels domaines d'action publique, seriez-vous prêts à payer plus d'impôts ?

Nous en payons déjà trop. Il faut mieux les utiliser. La France n'a jamais été aussi riche (PIB) et l'Etat continue d'augmenter la dette : il faut faire mieux avec moins, comme on le dit si souvent aux services publics !

8. Y a-t-il d'autres points sur les impôts et les dépenses sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Certains services public ne doivent pas subir de coupes budgétaires, ce sont les services pour le bien de tous : santé, pompiers, police, justice, éducation, armée.

Grand débat - démocratie et citoyenneté

1. En qui faites-vous le plus confiance pour vous faire représenter dans la société et pourquoi ?

Le maire : on peut le contacter. On rencontre nos conseillers municipaux dans la rue.

2. En dehors des élus politiques, faut-il donner un rôle plus important aux associations et aux organisations syndicales et professionnelles ?

Oui

3. Si oui, à quel type d'associations ou d'organisations ? Et avec quel rôle ?

Celles qui sont représentatives d'un assez grand nombre de personnes. Un rôle consultatif. Ce sont les représentants élus par tous qui doivent décider dans l'intérêt général, sans pour autant oublier les minorités.

4. Que faudrait-il faire pour renouer le lien entre les citoyens et les élus qui les représentent ?

Plus de transparence : les citoyens doivent être tenus au courant de ce qui est débattu, des interventions et votes de leurs représentants. Des sites internet, affichés en mairie et disponibles sur un site gouvernemental devraient permettre de s'informer.

5. Le non-cumul des mandats instauré en 2017 pour les parlementaires (députés et sénateurs) est :

Une bonne chose

6. Pourquoi ?

Un travail bien fait nécessite un engagement à plein temps. Trop de pouvoirs en une seule main nuit à la démocratie. Il faudrait aussi limiter le nombre de mandats.

7. Que faudrait-il faire pour mieux représenter les différentes sensibilités politiques ?

100 sièges répartis proportionnellement aux résultats du 1er tour ; les autres comme maintenant.

8. Pensez-vous qu'il serait souhaitable de réduire le nombre d'élus (hors députés et sénateurs) ?

Oui

9. Si oui, lesquels ?

Département, région : on ne sait pas ce qu'ils font.

10. Que pensez-vous de la participation des citoyens aux élections et comment les inciter à y participer davantage ?

Participation beaucoup trop faible. Il faudrait que les citoyens aient l'impression que leurs élus travaillent pour eux ; il faudrait donc plus de transparence sur leur implication dans la gouvernance.

11. Faut-il prendre en compte le vote blanc ?

Oui

12. Si oui, de quelle manière ?

Une petite majorité qui est une minorité des inscrits n'est pas une carte blanche. Il faut tenir compte des réserves exprimées par les votes blancs.

13. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour mieux associer les citoyens aux grandes orientations et à la décision publique ? Comment mettre en place une démocratie plus participative ?

L'équivalent de ce cahier de doléances : consulter les électeurs avant de prendre des décisions importantes. Cela pourrait être fait au niveau des députés.

14. Faut-il faciliter le déclenchement du référendum d'initiative partagée (le RIP est organisé à l'initiative de membres du Parlement soutenu par une partie du corps électoral) qui est applicable depuis 2015 ?

Je ne sais pas

15. Si oui, comment ?

None

16. Que faudrait-il faire pour consulter plus directement les citoyens sur l'utilisation de l'argent public, par l'Etat et les collectivités ?

Contacter les citoyens par mail, sur la base des listes électorales.

17. Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil économique, social et environnemental, doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ?

Un rôle de contrôle et de contre-pouvoir. Une mise en lumière et une contribution à la transparence.

18. Faut-il les transformer ?

Oui

19. Si oui, comment ?

Limiter le nombre de mandats pour renouveler les points de vue sur les problèmes examinés.

20. Que proposez-vous pour renforcer les principes de la laïcité dans le rapport entre l'Etat et les religions de notre pays ?

La loi républicaine doit toujours primer sur les règles religieuses.

21. Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

None

22. Que faudrait-il faire aujourd'hui pour renforcer l'engagement citoyen dans la société ?

None

23. Quels sont les comportements civiques qu'il faut promouvoir dans notre vie quotidienne ou collective ?

None

24. Que faudrait-il faire pour favoriser le développement de ces comportements civiques et par quels engagements concrets chacun peut-il y participer ?

None

25. Que faudrait-il faire pour valoriser l'engagement citoyen dans les parcours de vie, dans les relations avec l'administration et les pouvoirs publics ?

None

26. Quelles sont les incivilités les plus pénibles dans la vie quotidienne et que faudrait-il faire pour lutter contre ces incivilités ?

Injures, comportements discriminatoires, mépris d'autrui, non-respect des biens publics, bruit excessif à des heures indues, comportements dangereux.

27. Que peuvent et doivent faire les pouvoirs publics pour répondre aux incivilités ?

Rappels à la loi, amendes, travaux d'intérêt général.

28. Quel pourrait être le rôle de chacun pour faire reculer les incivilités dans la société ?

Le citoyen n'a pas un rôle de police. Il peut cependant signaler les cas les plus graves.

29. Quelles sont les discriminations les plus répandues dont vous êtes témoin ou victime ?

None

30. Que faudrait-il faire pour lutter contre ces discriminations et construire une société plus solidaire et plus tolérante ?

None

31. Pensez-vous qu'il faille instaurer des contreparties aux différentes allocations de solidarité ?

Non

32. Si oui, lesquelles ?

Mais il faudrait apporter une aide pour que ces allocations ne soient plus nécessaires.

33. Que pensez-vous de la situation de l'immigration en France aujourd'hui et de la politique migratoire ? Quelles sont, selon vous, les critères à mettre en place pour définir la politique migratoire ?

Ne pas donner une prime à l'illégalité : nous sommes, en principe, dans un état de droit. Ne pas légaliser ceux qui sont entrés illégalement.

34. En matière d'immigration, une fois nos obligations d'asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

Pas d'objectifs au-delà du droit d'asile.

35. Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

Des contrôles plus stricts, et une aide aux pays d'émigration qui font des efforts démocratiques pour améliorer la vie de leurs concitoyens.

36. Quelles sont, selon vous, les modalités d'intégration les plus efficaces et les plus justes à mettre en place aujourd'hui dans la société ?

L'éducation à l'école pour les mineurs. Des cours pour inculquer nos règles et nos codes sociaux aux adultes qui souhaitent rester. La loi républicaine devra être respectée. De nombreuses associations peuvent participer à cette intégration.

37. Y a-t-il d'autres points sur la démocratie et la citoyenneté sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

La citoyenneté comporte des droits, mais aussi des devoirs ; l'un ne va pas sans l'autre.

Grand débat - organisation de l'Etat et des services publics

1. Que pensez-vous de l'organisation de l'Etat et des administrations en France ? De quelle manière cette organisation devrait-elle évoluer ?

L'Etat décide des lois, collecte la plus grande partie des impôts, harmonise les situations des divers territoires et l'essentiel de la solidarité nationale. Il doit pouvoir contrôler les collectivités territoriales pour éviter de trop grandes disparités, le clientélisme et les conflits d'intérêts. Il assure les services régaliens. Les collectivités locales gèrent tout ce qui est local sans avoir une incidence notable sur les enjeux nationaux.

2. Selon vous, l'Etat doit-il aujourd'hui transférer de nouvelles missions aux collectivités territoriales ?

Non

3. Si oui, lesquelles ?

None

4. Estimez-vous avoir accès aux services publics dont vous avez besoin ?

Oui

5. Si non, quels types de services publics vous manquent dans votre territoire et qu'il est nécessaire de renforcer ?

None

6. Quels nouveaux services ou quelles démarches souhaitez-vous voir développées sur Internet en priorité ?

L'accès aux délibérations et aux votes de nos représentants, à tous les niveaux.

7. Avez-vous déjà utilisé certaines de ces nouvelles formes de services publics ?

Non

8. Si oui, en avez-vous été satisfait ?

None

9. Quelles améliorations préconiseriez-vous ?

None

10. Quand vous pensez à l'évolution des services publics au cours des dernières années, quels sont ceux qui ont évolué de manière positive ?

None

11. Quels sont les services publics qui doivent le plus évoluer selon vous ?

None

12. Connaissez-vous le "droit à l'erreur", c'est-à-dire le droit d'affirmer votre bonne foi lorsque vous faites un erreur dans vos déclarations ?

Oui

13. Si oui, avez-vous déjà utilisé ce droit à l'erreur ?

Non

14. Si oui, à quelle occasion en avez-vous fait usage ?

None

15. Pouvez-vous identifier des règles que l'administration vous a déjà demandé d'appliquer et que vous avez jugées inutiles ou trop complexes ?

None

16. Faut-il donner plus d'autonomie aux fonctionnaires de terrain ?

None

17. Si oui, comment ?

None

18. Faut-il revoir le fonctionnement et la formation de l'administration ?

None

19. Si oui, comment ?

None

20. Comment l'Etat et les collectivités territoriales peuvent-ils s'améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté ?

Les biens communs à tous les Français devraient être entretenus par l'Etat : routes, ponts, autoroutes, lycées et collèges, hôpitaux, maisons de santé, etc... Cela allègerait un peu les charges des territoires en difficulté et reposerait sur la solidarité nationale. Les dépenses sociales comme le chômage, le RSA, les aides au transport, etc... qui relèvent de la solidarité nationale devraient être prises en charge par l'Etat et non par les collectivités locales.

21. Si vous avez été amené à chercher une formation, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

22. Si vous avez été amené à scolariser votre enfant, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

23. Si vous avez été amené à chercher un emploi, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

24. Si vous avez été amené à préparer votre retraite, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

25. Si vous avez été amené à demander un remboursement de soins de santé, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

26. Si vous avez été amené à faire une demande d'aide pour une situation de handicap, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

27. Si vous avez été amené à créer une entreprise, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

28. Si vous avez été amené à recruter du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

29. Si vous avez été amené à former du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

30. Si vous avez été amené à rémunérer du personnel, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

31. Si vous avez été amené à mettre fin à votre activité, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

32. Si vous avez été amené à recruter une personne portant un handicap, pouvez-vous indiquer les éléments de satisfaction et/ou les difficultés rencontrés en précisant, pour chaque point, l'administration concernée :

None

33. Y a-t-il d'autres points sur l'organisation de l'Etat et des services publics sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

None

Grand débat - transition écologique

1. Quel est aujourd'hui pour vous le problème concret le plus important dans le domaine de l'environnement ?

La pollution, pas seulement de l'air, le réchauffement de la planète et la biodiversité.

2. Que faudrait-il faire selon vous pour apporter des réponses à ce problème ?

Faire connaître les conséquences des divers modes de vie. Proposer des alternatives supportables et non pas punitives. Ne pas dicter aux autres ce qu'il faut faire sans s'appliquer cette consigne à soi-même.

3. Diriez-vous que votre vie quotidienne est aujourd'hui touchée par le changement climatique ?

Oui

4. Si oui, de quelle manière votre vie quotidienne est-elle touchée par le changement climatique ?

Canicules.

5. À titre personnel, pensez-vous pouvoir contribuer à protéger l'environnement ?

Oui

6. Si oui, que faites-vous aujourd'hui pour protéger l'environnement et/ou que pourriez-vous faire ?

J'évite les achats inutiles. Je répare au lieu de jeter et d'acquérir un produit neuf. Je circule à pied, à vélo ou en transports en commun quand ce n'est pas trop compliqué. Je chauffe peu et je mets un pull. Je prends des douches courtes. J'utilise des ampoules LED. J'éteins dans les pièces inoccupées. Je fais entretenir ma chaudière.

7. Qu'est-ce qui pourrait vous inciter à changer vos comportements comme par exemple mieux entretenir et régler votre chauffage, modifier votre manière de conduire ou renoncer à prendre votre véhicule pour de très petites distances ?

Des transports en commun plus réguliers, plus propres et moins bondés.

8. Quelles seraient pour vous les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier pour vous inciter à changer vos comportements ?

Tarif réduit dans les transports en commun pour les retraités.

9. Par rapport à votre mode de chauffage actuel, pensez-vous qu'il existe des solutions alternatives plus écologiques ?

Non

10. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à changer de mode de chauffage ?

None

11. Avez-vous pour vos déplacements quotidiens la possibilité de recourir à des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle comme les transports en commun, le covoiturage, l'auto-partage, le transport à la demande, le vélo, etc. ?

Oui

12. Si oui, que faudrait-il faire pour vous convaincre ou vous aider à utiliser ces solutions alternatives ?

L'auto partage et le transport à la demande ne sont pas moins polluants que la voiture individuelle : c'est le même trajet. Idem pour le taxi.

13. Si non, quelles sont les solutions de mobilité alternatives que vous souhaiteriez pouvoir utiliser ?

None

14. Et qui doit selon vous se charger de vous proposer ce type de solutions alternatives ?

La région et le département.

15. Que pourrait faire la France pour faire partager ses choix en matière d'environnement au niveau européen et international ?

None

16. Y a-t-il d'autres points sur la transition écologique sur lesquels vous souhaiteriez vous exprimer ?

Cesser de promouvoir le changement de voiture : cela coûte cher et c'est polluant. Il faut produire une nouvelle voiture et détruire l'ancienne. Trois ou quatre ans plus tard, on se retrouve devant le même problème : la voiture est devenue une vieille voiture. Idem pour les chaudières. Le TGV est un progrès : il incite à prendre le train plutôt que la voiture ou l'avion. Il faudrait interdire aux collectivités locales d'instaurer une obsolescence programmée en interdisant la circulation aux voitures dites plus polluantes : une vieille 2CH ou une vieille 4L sont-elles plus polluantes qu'une camionnette récente ou une grosse voiture récente ?